Origine

Une journée d’échange réalisée par des membres de la Table de concertation des aînés de la MRC de La Nouvelle-Beauce  a lieu le 12 septembre 2013. Le concept « Vieillir en santé », élaboré par des chercheurs, sert  de référence pour la réflexion. (Vous pouvez consulter les fondements de ce concept dans le document  « Perspectives pour un vieillissement en santé : proposition d’un modèle conceptuel » aux pages 39 à 50.)

Suite à cette journée, huit priorités d’action sont identifiées pour le territoire de la  MRC de La Nouvelle-Beauce. Pour répondre à une grande partie de ces priorités, les membres de la Table décident de mettre en place le projet Ange Gardien Nouvelle-Beauce et de faire l’embauche d’une travailleuse de proximité. Cette travailleuse est en fonction depuis le 24 février 2014.

Le support financier pour le démarrage du projet provient du Fonds en partenariat du Centre de santé et de services sociaux Alphonse-Desjardins.  En 2015, une subvention allouée dans le cadre de l’entente spécifique sur l’adaptation régionale pour l’amélioration de la condition de vie des aînés de la région de la Chaudière-Appalaches permet de poursuivre le travail. Cette subvention provient de la Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches.

Suite à une période d’incertitude de plusieurs mois , un financement provenant du programme Initiative de travail de milieu auprès des aînés en situation de vulnérabilité (ITMAV) du ministère de la Famille est octroyé à la fin de l’année 2016 et est renouvelé pour 2017-2018 et 2018-2019.

Cet appui financier du gouvernement du Québec permet au projet Ange Gardien de poursuivre son  implication dans la Nouvelle-Beauce comme un service rattaché à l’organisme Lien-Partage

logo officiel jpeg